bandeau bouteille

kerampont

Kerampont : ur c’harterKerampont : ur c’harterganet war al lec’hideier

Pa vez sellet ouzh mare ar Romaned, ne oa netra warPa vez sellet ouzh mare ar Romaned, ne oa netra warribl kleiz al Leger. Ne oa nemet an hent roman a deueeus ar Yeoded, a dremen lec’h m’emañ ar straed NoëlDonval en deiz a hirie, a-raok treuziñ gwazh Min Rann hagal Leger dre ur roudour, e-tal Kervaria. E fin ar XIVvet kantved,da-heul digoradur kouent an Aogustined, e voe savet PontSantez-Anna hag a voe pouezus-tre evit reiñ lañs d’ar c’harter.Ur gwir glaoustre e oa stabilaat ar c’harter-se pa oa savet warlec’hideier.

En deiz a hirie e c’haller gwelet c’hoazh Maner Langonavale straed Kerampont. Savet e oa bet war-dro 1450 gantnoblañsed vreton vihan. « Ar maner bihan-se giz ar maezioùeo an ti koshañ er ru-se. Un ostel prevez e oa, gant untour-biñs hag a zo unan eus e berzhioù pennañ. Goude-see oa bet kempennet evit bezañ ur stal, se zo kaoz e oa betlakaet un talbenn gant bannoù-koad outañ », a gont FrançoisSallou, bet savet an ARSSAT gantañ. Er XVIvet kantved ekreskas ar c’harter gant osteloù, ostalerioù, stalioù bihan,ur c’harrer, betek m’en em stalias an Aogustinezed en ospitiSantez-Anna e fin ar XVIIvet kantved.

Goude-se en em gavas an hent-houarn betek Lannuon drear ribl kleiz, war-dro 1860. Goloet e voe gwazh Min Rann hasavet tri gar bihan. Etre an daou vrezel e voe roet lañs d’antouristerezh gant an tren. Kempennet e voe linennoù metrek(hentoù-houarn strishoc’h evit al linennoù bihan) war-dro1920. Troidellat a raent etrezek Landreger ha Plistin betek arbloavezhioù 50, pa voent dilaosket. Derc’hel a rae ar c’harter dagreskiñ war al lec’hideier a-hed ar stêr.E penn kentañ an XXvet kantved e teuas Kerampont da vezañkarter medisinerezh Lannuon diwar al lañs roet gant ArthurAouregan, a oa surjian ha tad-kozh François Saloù. « Ispisialoure oa war lupuz an dremm ha savet en doa ar glinikenn SantezTereza, fas da ospiti Santez-Anna », a gont François Saloù dimp.E 1929 e voe prenet Maner Langonaval gant Arthur Aoureganevit lojañ an dud a veze o tiglañviñ. Abaoe ar c’houlz-se eoaet ar glinikenn da lojañ d’ar straed Jacques Feuillu ha n’euschomet netra eus ar c’harter medisinerezh, war-bouez arc’habined radiologiezh staliet eno abaoe 1944.

Traduction en Français

Kerampont : un quartier né sur les vasières

Si l'on remonte à l'époque romaine, il n'y avait rien sur la rive gauche du Léguer. Simplement la voie romaine, qui arrivait du Yaudet, empruntait l'actuelle rue Noël Donval avant de traverser le Min Ran puis le Léguer, à gué, au niveau de Kermaria. À la fin du XIVe siècle, la fondation du couvent des Augustins amène à la construction du Pont Sainte-Anne, un élément décisif pour le développement du quartier. Construit sur des vasières, sa stabilisation est un véritable enjeu.

Le Manoir de Langonaval, encore visible aujourd'hui rue de Kerampont, a été construit vers 1450 par la petite noblesse bretonne. « Ce petit manoir rural est la construction la plus ancienne de la rue. C'était un hôtel particulier, avec sa tour escalier caractéristique. Il a ensuite été aménagé en local commercial, raison pour laquelle on y a ajouté sa façade à pans de bois », explique François Sallou, fondateur de l'ARSSAT. Au XVIe siècle, le quartier se développe avec des hôtels, des cafés, des petits commerces, un charron, jusqu'à l'arrivée des Augustines à l'hospice Sainte-Anne à la fin du XVIIe siècle.

Puis c'est le chemin de fer qui arrive à Lannion par la rive gauche, vers 1860. Le ruisseau du Min Ran est recouvert, trois petites gares sont construites. Entre les deux guerres, le train accentue le développement du tourisme. Des lignes métriques (voies de chemin de fer plus étroites pour la desserte locale) sont aménagées autour de 1920. Elles serpentent vers Tréguier et Plestin avant d'être abandonnées dans les années 50. Le quartier continue son développement sur les vasières qui bordent le fleuve.

Au début du XXe siècle, Kerampont devient le quartier médical de Lannion sous l'impulsion d'Arthur Aurégan, chirurgien, grand-père de François Sallou. « Il était spécialiste du lupus de la face et a fondé la clinique Sainte-Thérèse, en face de l'hospice Sainte-Anne », se remémore François Sallou. En 1929, Arthur Aurégan acquiert le Manoir de Langonaval et y loge ses malades en convalescence. Depuis, la clinique a déménagé rue Jacques Feuillu et il ne reste du quartier médical que le cabinet de radiologie, installé là depuis 1944.


Transports Tilt: les actus de l´été

La navette Cœur de Ville, électrique et gratuite

Depuis le 4 juillet, Lannion-Trégor Communauté, en partenariat avec la Ville, a mis en place une navette électrique qui fait le tour du centre-ville sur un circuit de près de 3 km. Soulevée dans le schéma Lannion 2030 et validée lors de l'appel à projets Action Cœur de Ville, la navette répond à plusieurs objectifs : une cadence rapide avec un passage toutes les 10 minutes environ à des arrêts existants, un circuit lisible, un accès gratuit et une desserte des parkings et du haut du centre-ville. « C'est la visibilité de l'outil et sa facilité d'accès qui inciteront le public à s'en saisir », souligne Bernadette Le Corvisier, viceprésidente de LTC en charge des transports.

Un bus pour Beg Léguer

Comme chaque été, la ligne B relie Saint-Marc aux plages de Beg Léguer, avec 4 allers-retours du lundi au vendredi et 2 le samedi.

TixiPASS & Pysae

En téléchargeant l'appli TixiPASS, les usagers du réseau Tilt peuvent désormais acheter leur ticket de bus sur leur smartphone (1,20 € plein tarif, 9 € les 10 tickets). Il donne droit à une correspondance sur le réseau. Avec l’appli Pysae, l’arrivée des bus est suivie en temps réel.


boite livres lannionDes boîtes à livres made in Lannion

Dix nouvelles boîtes à livres ont été installées dans les quartiers de la ville. « Les premières, en bois, n'ont pas tenu. Cette fois, elles sont en métal, et chaque quartier a sa couleur ! », annonce Anaïs Alasseur, chargée de mission développement local.

Avec le logo de la ville et leur toit en livre ouvert, elles sont entièrement réalisées en régie (à l'exception de la peinture) par Giani Fallavollita, ferronnier, et son apprenti Enzo Schmidt.

Pascal Basset, des services techniques, a participé à la pose des boîtes dans les quartiers. La gestion des livres est ensuite confiée au centre social L'Horizon.


maisons fleuries lannion 5Maisons fleuries : le jury à vélo

Cette année, le jury du concours des maisons fleuries s'est déplacé à vélo. « La transition écologique, ce sont surtout des actes : en nous déplaçant en vélo à des occasions comme celle-ci, nous essayons de montrer l'exemple. C'est l'opportunité de faire essayer le vélo électrique aux élus et agents et de prouver que même avec ses côtes, Lannion est accessible en vélo. Enfin, c'est l'occasion de cibler les endroits qui nécessitent une sécurisation pour les cyclistes », expliquent Michel Diverchy, adjoint à la transition écologique et Carine Hue, conseillère déléguée aux déplacements doux.