N°225 Novembre Décembre 2020

coup projecteur 01La Maison de quartier, pôle central d’animation

La maison de quartier de Servel, toute neuve au coeur du village, les adhérents de Servel Loisirs sont à l’oeuvre : aujourd’hui, c’est pastels et peinture sur porcelaine. « L’espace est grand, lumineux, bien chauffé : on y reste toute la journée pour certains ateliers ! », s’enthousiasme Monique Duchêne, présidente d’honneur de l’association.

« Depuis la fusion des communes avec Lannion, ces maisons de quartier sont indispensables, elles font vivre le bourg. » à Servel, une quinzaine d’associations occupent la maison de quartier : par leurs activités, elles maintiennent le lien social. Comme à Buhulien, au Rusquet ou dans les 10 maisons de quartier de la ville, celle de Servel accueille des activités associatives à destination des habitants.

Pour beaucoup, ces bâtiments ont perdu leur usage initial : une ancienne école, une ancienne mairie sont devenues des lieux pour accueillir les 300 associations de Lannion. Elles sont aussi le siège, parfois, des conseils de quartiers.

coup projecteur 02Pour Yvon Briand, conseiller délégué à la vie des quartiers, « ce sont des lieux de vie à part entière dans le quartier, un pôle central d’animation associative mais aussi démocratique : les élus référents des quartiers y tiennent leurs permanences mensuelles ». Mais ces bâtiments souvent anciens se dégradent avec le temps, malgré leur entretien courant. « Des petits travaux sont régulièrement menés dans les maisons de quartier. Parfois, c’est le bâtiment dans son ensemble qu’il faut revoir, comme à Loguivy : accessibilité, isolation, remise aux normes... », détaille Yvon Briand.

Celle de Servel a été la plus grosse opération : l’ancienne école, trop vétuste, a été remplacée par un bâtiment neuf en 2016.

Des travaux programmés sur plusieurs années

L’entretien et la rénovation des bâtiments communaux sont programmés dans un Schéma directeur de l’immobilier (SDI), duquel découle un Programme pluriannuel d’investissement : les travaux sont priorisés et programmés sur plusieurs années. Avec le nouveau mandat qui débute, les élus travaillent actuellement sur ces questions pour définir le nouveau SDI.