L'actu

bandeau bleu actu

inclusion lannion6Sept enfants avec autisme ont fait leur rentrée à l’école

Depuis le 2 novembre, 7 nouveaux élèves ont intégré l’école maternelle du Kroas Hent. Ils ont entre 3 et 6 ans, ils arrivent de Paimpol ou de Guingamp et ont comme particularité de présenter des troubles du spectre autistique. Ils sont accueillis au sein de l’Unité d’Enseignement Maternel Autisme (UEMA).« On ne parle pas d’une classe à part entière, puisque les enfants sont amenés à côtoyer les autres élèves dans les classes déjà existantes, afin de permettre les échanges et l’inclusion scolaire », explique Tiphaine Malécot, cheffe de service à l’ADAPEI-Nouelles, association qui porte le projet d’UEMA.

La première UEMA du département a vu le jour en 2016 à Saint-Brieuc, sous l’impulsion de l’association Autisme Trégor Goëlo, fondée en 2010 par Gwenaëlle Lair, aujourd’hui adjointe au handicap à la mairie de Lannion. Depuis, plusieurs organismes, dont la municipalité, ont soutenu la création d’une seconde unité à Lannion. « C’est une très belle réussite, le résultat d’un travail de longue haleine avec tous les partenaires. A Lannion, les services sont déjà très engagés depuis plusieurs années dans l’inclusion sociale des enfants qui présentent certains troubles : à la cantine, sur les temps périscolaires, au centre de loisirs.

Cette UEMA, c’est une pierre de plus àl’édifice... », se réjouit Gwenaëlle Lair.

A l’école, les enfants sont accompagnés par une enseignante de l’éducation Nationale spécialement formée et une équipe médico-sociale de l’ADAPEI (psychologue, éducateur spécialisé, orthophoniste...). « Une intervention précoce et intense auprès des enfants permet de développer très tôt leurs potentialités », explique Tiphaine Malécot. « Ces enfants ont besoin de beaucoup de repères et de répétition dans l’apprentissage, ils nécessitent une présence régulière et un encadrement fort. » D’où leur scolarisation à temps plein à l’école du Kroas Hent où, en s’adonnant à des activités individuelles et collectives, ils développent leur capacité à être ensemble. Des visites à domicile avec les familles complètent le dispositif. Eneffet, ce qui se travaille dans le cadre de l’école doit se généraliser à la maison. L’accompagnement, qu’il soit thérapeutique ou scolaire, est individualisé pour chaque enfant, toujours en lien avec les parents.

Les temps d’inclusion dans les classes maternelles et sur les temps collectifs sont ajustés selon les possibilités de chacun. « Nous sommes là pour aider l’enfant à acquérir une posture d’élève, à entrer dans l’apprentissage », poursuit marine choisnard, l’enseignante. Pour, peut-être, intégrer à 6 ans une classe ordinaire.

L’UEMA dans l’école

De septembre à novembre, les élèves du Kroas Hent ont été sensibilisés au handicap, tout comme le personnel communal et l’équipe enseignante.« Sur une demi-journée, le personnel communal a reçu une information et a pu échanger sur les besoins spécifiques des enfants avec autisme, c’était important pour nous », souligne Rozenn Thos, coordonnatrice de l’école. L’UEMA fait partie de la vie de l’école, de son projet pédagogique. Chaque enseignant a pu échanger avec ses élèves sur l’autisme et le handicap.