Avis de chantier

bandeau rose avis chantier

Le point sur les chantiers en cours...

Le mur présente des déformations importantes.Mur de soutènement de Brélévenez

Depuis plusieurs années, le mur de soutènement de l’enclos paroissial de Brélévenez montre des signes de faiblesse : fissure ouverte, descellements, déformations.
Après plusieurs études géotechniques débutées dès 2014, beaucoup d’investigation, de multiples échanges avec les services de la DRAC (l’église étant classée Monument Historique), le chantier de consolidation a enfin démarré début mars. « Il fallait trouver la technique la plus efficace, la plus discrète, qu’elle soit validée par la DRAC, puis obtenir les financements. Tout cela a pris du temps », relate Marc Nédelec, adjoint en charge des bâtiments. C’est donc une foreuse, suspendue à une grue, qui vient percer le mur puis le remblais, jusqu’à atteindre la roche mère et s’y enfoncer de 2,50m pour ancrer le mur au rocher par une technique de scellement et ainsi le stabiliser. Ces travaux de confortement seront dissimulés derrière les pierres du mur, reposées après forage.

► Coût du chantier : 450 000 € TTC, financés par la DRAC
(103 000 €), le Conseil Régional (74 000 €), le Conseil
Départemental (107 000 €) et l’État (72 000 €).


Ecole d'Ar Santé

Pendant la déconstruction, chaque matériau a été trié.Ce début d’année a vu la démolition de l’école d’Ar Santé : une page se tourne pour le quartier, une nouvelle s’ouvrira avec l’idée d’implanter des logements sur ce site. L’entreprise Liziard a d’abord passé un mois à évacuer 90 tonnes d’amiante. Puis, pour la déconstruction, tous les matériaux ont été triés : « le bois part dans des hauts-fourneaux, les menuiseries en alu sont recyclées, le béton et les vitres sont  concassés directement sur place pour remblayer le terrain après le chantier », explique M. Mevel, responsable du chantier chez Liziard. « Le concassage évite les allers-retours en camion pour évacuer les gravats et ramener des graviers de remblai. On valorise directement les produits de déconstruction », ajoute Marc Nédelec, adjoint en charge des bâtiments.


Travaux d’assainissement

Menés par LTC, des travaux d’assainissement ont débuté en mars sur le parking de Günzburg.
L’objectif est de remplacer les canalisations d’eaux usées, vieillissantes, en augmentant leur diamètre. La découverte d'anciennes cuves d'hydrocarbures sous le parking de Günzburg a impacté le programme des travaux : ils s'interrompront le 14 mai pour laisser place à l'installation du Quai des Possibles et reprendront en septembre en se déplaçant vers le parking d'Aiguillon puis l’allée du Tribunal jusqu’au boulevard Louis Guilloux.


La structure de l'auditorium a pris forme en mars.Ecole de musique communautaire

A l’occasion d’une visite en février, Lannion-Trégor Communauté a fait le point sur le chantier d’extension et de rénovation de l’ancien Tribunal pour y installer son école de musique communautaire, regroupant ses activités en un lieu unique et adapté. Le gros-oeuvre est achevé, l’auditorium le sera courant mai. à l’intérieur, les éléments de patrimoine sont conservés, comme les escaliers ou les dallages de l’ancienne
salle des pas perdus, mais la modernité sera de mise, avec des salles à l’acoustique étudiée selon les usages. Les aménagements intérieurs seront finalisés fin octobre. Les 620 élèves fréquentant le site de Lannion pourront y faire leur rentrée en janvier 2022.

► Montant total de l’opération : 3,8 millions d’euros, dont 1,2millions de subventions.


Les travaux de l'Allée Verte se concentrent rue Ernest Renan.Allée verte

Les travaux ont débuté en février au niveau de la place du Marc’hallac’h et ont rapidement investi le périmètre jusqu’au bas de la rue Ernest Renan.
La phase 2 du chantier, jusqu’à début juin, concentrera les travaux rue Ernest Renan et au bas de la rue Jeanne d’Arc.

► Pour suivre l’évolution du chantier, téléchargez l’application Colas et Moi.


1,4 millions d'euros pour la voirie
Le programme de voirie a été défini pour l’année 2021. Il répertorie toutes les  interventions sur les chaussées communales pour l’année. Les travaux d’investissement concerneront l’aménagement de :
• l’allée verte - 400 m - 1 million d’euros
• une voie verte entre les giratoires de Coppens et Boutil - 1 300 m - 130 000 €
• la rue du Faubourg de Buzulzo - 500 m - 60 000 €
• le chemin de Rosalic - 300 m - 20 000 €.


L’entretien courant, dont une partie sera réalisé en régie, concernera 6 km de rues et routes communales pour environ 200 000 €.